Bonnes adresses France Mes découvertes

Eclat et Gourmandise en Moselle

décembre 11, 2016
15415920_10155451083328368_483728181_n

Souvent considérée à tort comme une région rurale, la Moselle brille en réalité par son savoir faire artisanal. La richesse de son terroir et ses traditions gastronomes largement répandues, en font un terrain de jeu particulièrement attrayant pour les pâtissiers mosellans qui nous régalent de leurs ouvrages gourmands. Etroitement liés à la gastronomie sucrée qui me parle tant, les Arts de la Table y sont mis à l’honneur conjointement. Remises au goût du jour, les techniques ancestrales transmises de génération en génération rendent aujourd’hui un véritable hommage au patrimoine culturel local. Qu’il s’agisse du méticuleux  travail des  artistes de la Cristallerie de Saint Louis ou du Centre International d’Art Verrier de Meisenthal, je suis restée bouche bée, époustouflée devant tant de maîtrise et de technicité. A haute température, le travail du verre et du cristal se fait par points de collage, étirements et soufflages. Sous haute tension, les verriers magnifient la matière et nous proposent de sublimes créations. A l’instar de ces derniers, les sculpteurs sur glace taillent dans de gigantesques blocs givrés d’imposantes structures qui elles aussi, n’ont de cesse de m’émerveiller. Au travers de ces découvertes variées, un dénominateur commun. Investissement et volonté de se dépasser pour offrir à la Moselle tout ce qu’elle mérite : briller!

Merci à Arnaud Sécardin d’avoir si bien organisé ce voyage découverte et permis ces belles rencontres avec

Franck Fresson

Jean Charles Lemoy

Delphine Descouviewes et Sophie Ensminger de l’ Office de Tourisme de Bitche

Dominique Bucci

Annick Berner et Laetitia Pitz de l’Office de Tourisme de Sarreguemines

Aurore Feuvrie du CIAV Meisenthal

Véronique DOH du Musée La Grande Place Musée du Cristal Saint-Louis

moselle_tourisme

De retour chez Franck Fresson à Metz, dont je vous avais déjà fait l’éloge dans un précédent article sur les pâtissiers du Grand Est. Ses desserts font preuve pour moi d’une extrême finesse, l’attention est portée sur la précision des goûts et la recherche du parfait équilibre entre les saveurs, et les textures.

 

moselle_tourisme

Une version modernisée et allégée de la Torche aux Marrons, spécialité très connue de la région.

 

moselle_tourisme

Un de mes plus beaux souvenirs de dégustation jusqu’à présent: derrière une apparente simplicité, se cache derrière cette crème caramel une fabuleuse texture soyeuse, légère et savoureuse. Une extraordinaire surprise!

 

moselle_tourisme

Merveilleux à la noisette, emprunté à Christophe Renou dont Franck Fresson est proche. A la dégustation, la crème à la noisette, peu sucrée et puissante laisse place à une meringue tantôt fondante, tantôt craquante. Une fois de plus, un régal.

 

moselle_tourisme

Petit gâteau au chocolat, glacé selon la technique mise au  point par le chef lors de son épreuve du Meilleur Ouvrier de France. Une méthode que je trouve des plus élégantes et raffinées, toute en simplicité.

 

moselle_tourisme

Comme je vous le disais dans mon précédent article sur Franck Fresson, des macarons d’une extrême finesse. Les parfums des ganaches sont travaillés et bien dosés et les coques à la fois humides et cassantes offrent un délicieux goût d’amande.

 

moselle_tourisme

Visite de la boutique de Jean Charles Lemoy à Metz, Pâtissier Chocolatier spécialiste de la sculpture sur glace.

 

moselle_tourisme

Le Symphonie, un petit gâteau au chocolat, noisettes caramélisées et café.

 

moselle_tourisme

Le Paris Metz, une invention chère à Franck Fresson, devenu un dessert classique de la région. Jean Charles Lemoy remplace la crème à l’ Arlequin par une crème à la Bergamote, et à l’instar du Meilleur Ouvrier de France, rafraîchi le tout à l’aide de belles framboises fraîches.

 

moselle_tourisme

Le Crépuscule composé d’un macaron cassis violette, d’un fond de brownies et d’un caramel aux fruits exotiques contenu dans une petite caissette de chocolat blanc.

 

moselle_tourisme

Les Impériales, une confiserie inventée par Jean Charles Lemoy composée de sucre cuit, de noisettes torréfiées enrobées dans une couverture noire ou lactée. Un QR code se cache derrière la boîte et permet un parcours didactique et guidé à travers les plus beaux monuments de la ville. Une manière de grignoter ludique et instructive…

 

moselle_tourisme

Direction Sarreguemines, où nous visitons le Musée de la Faïence et rencontrons Dominique Bucci qui a crée spécialement cet entremets à base de Mirabelle et de Bergamote, rendant ainsi hommage au patrimoine de sa ville.

 

moselle_tourisme

Détail d’une assiette en Faïence, exposée dans le très riche musée de la Faïence de Sarreguemines. Y sont aussi exposées d’autres très belles pièces ayant été jadis des incontournables de l’art de la table à travers le monde entier.

 

moselle_tourisme

Après un merveilleux dîner fait de produits frais de qualité, et une nuit dans une chambre des plus douillettes, quoi de mieux q’un délicieux petit déjeuner? Du pain, au yaourt, en passant par les confitures et autres garnitures, à l’Auberge Saint Walfried de Sarreguemines, tout est fait maison. Félicitations!

 

moselle_tourisme

Petit tour en cuisine, où officie Armand Juvenelle, le chef pâtissier du restaurant l’ Arnsbourg à Baerenthal, dans le Pays de Bitche.

 

moselle_tourisme

Le chef finalise ce dessert en y apposant une délicate quenelle de sorbet au Coing.

 

moselle_tourisme

Le pré dessert, une savoureuse alliance entre la Courge et les Quatre Epices.

 

moselle_tourisme

Le dessert à la Pomme contenu dans une fine sphère en sucre soufflé.

 

moselle_tourisme

Le dessert au Coing et Mascarpone, très beaux jeux de textures, de températures, garants de contraste et d’équilibre.

 

moselle_tourisme

Le dessert Framboises, Chocolat et Pistaches.

 

moselle_tourisme

Une subtile et rafraîchissante version du Mojito.

 

moselle_tourisme

Visite de la Cristallerie de Saint Louis. Le travail du cristal se fait à très haute température (il est cuit à 1400 degrés) et nécessite beaucoup de patience et de précision. En tant que pâtissière, je ne peux m’empêcher d’y voir un lien avec le travail du sucre, que j’affectionne tant.

 

moselle_tourisme

Visite de la Cristallerie de Saint Louis. Le travail du cristal se fait à très haute température (il est cuit à 1400 degrés) et nécessite beaucoup de patience et de précision. En tant que pâtissière, je ne peux m’empêcher d’y voir un lien avec le travail du sucre, que j’affectionne tant.

 

moselle_tourisme

Visite de la Cristallerie de Saint Louis. Le travail du cristal se fait à très haute température (il est cuit à 1400 degrés) et nécessite beaucoup de patience et de précision. En tant que pâtissière, je ne peux m’empêcher d’y voir un lien avec le travail du sucre, que j’affectionne tant.

 

moselle_tourisme

Les différents outils permettant de faire les précieuses finitions sur les différents éléments représentatifs des Arts de la Table de la Cristallerie de Saint Louis.

 

moselle_tourisme

Des gestes de précision et beaucoup de concentration sont nécessaires à la finalisation de ces pièces d’exception.

 

moselle_tourisme

Des gestes de précision et beaucoup de concentration sont nécessaires à la finalisation de ces pièces d’exception.

 

moselle_tourisme

Un presse papier en Cristal, un des objets dont la Cristallerie de Saint Louis puise sa renommée. J’y vois un lien très fort avec les Rock Candies, objet de fascination dans l’univers des pâtissiers.

 

moselle_tourisme

Depuis plusieurs années, le Central International d’Art Verrier de Meisenthal propose une Boule de Noël, dont l’interprétation est laissée à un artiste de renom. Cette année, c’est Rafaele David qui signe sa création et propose, en véritable hommage à la Maison, une suspension presse citron.

 

moselle_tourisme

Une des étapes de réalisation de la Boule de Noël 2016, sous haute tension.

 

moselle_tourisme

Depuis plusieurs années, le Central International d’Art Verrier de Meisenthal propose une Boule de Noël, dont l’interprétation est laissée à un artiste de renom. Cette année, c’est Rafaele David qui signe sa création et propose, en véritable hommage à la Maison, une suspension presse citron.

 

moselle_tourisme

Autre savoir-faire mis en lumière dans cette belle région: le travail de sculpture sur glace. « Metz, Féérie de Glace », une édifiante exposition que je vous recommande vivement, visible jusqu’au 15 janvier 2017.

 

moselle_tourisme

Autre savoir-faire mis en lumière dans cette belle région: le travail de sculpture sur glace. « Metz, Féérie de Glace », une édifiante exposition que je vous recommande vivement, visible jusqu’au 15 janvier 2017.

 

moselle_tourisme

Autre savoir-faire mis en lumière dans cette belle région: le travail de sculpture sur glace. « Metz, Féérie de Glace », une édifiante exposition que je vous recommande vivement, visible jusqu’au 15 janvier 2017.

 

moselle_tourisme

Autre savoir-faire mis en lumière dans cette belle région: le travail de sculpture sur glace. « Metz, Féérie de Glace », une édifiante exposition que je vous recommande vivement, visible jusqu’au 15 janvier 2017.

 

moselle_tourisme

Autre savoir-faire mis en lumière dans cette belle région: le travail de sculpture sur glace. « Metz, Féérie de Glace », une édifiante exposition que je vous recommande vivement, visible jusqu’au 15 janvier 2017.

You Might Also Like

3 Commentaires

  • Reply Isabelle Alt décembre 11, 2016 at 1:37

    Escale magique aux couleurs festives mettant à l’honneur des savoir-faire ancestraux, faisant honneur aux artisans talentueux fiers de leur appartenance à une région riche, volontaire et généreuse. Sarroise d’origine, j’en suis doublement émue. Merci Anne pour ce beau partage!
    – L’avenir appartient encore bien plus aux coeurs qu’aux esprits. Aimer, voilà la seule chose qui puisse occuper et remplir l’éternité. A l’infini, il faut l’inépuisable – Victor Hugo –

  • Reply Sophie Ensminger décembre 15, 2016 at 6:02

    Merci Anne pour ce superbe article et aussi pour cette belle rencontre… il me reste à relever le défi de tenter ta version de la forêt noire… 😉 Pour moi ce sera un plaisir de continuer à te lire et j’espère que tu reviendras goûter de nouvelles recettes bien de chez nous… pourquoi pas de bons bredele de Noël!

    • Reply Anne décembre 31, 2016 at 11:53

      Merci Sophie pour ce gentil commentaire! J’étais ravie de te rencontrer, et de passer ces deux journées formidables en Moselle. J’espère que tu as pu réaliser la bûche et qu’elle a rencontré un franc succès! Peut-être reste-t-il encore quelques bredele de Noel?! Je te souhaite une merveilleuse, et gourmande, année 2017. Bises et à bientôt je l’espère.

    Laisser une réponse